Logo Webqam

Lecture en cours : L’UX Design : Définition, enjeux et mise en pratique

Précédent Suivant
L’UX Design : Définition, enjeux et mise en pratique

L’UX Design : Définition, enjeux et mise en pratique

Pensez et concevez un site web avec l’UX design de manière à ce que l’expérience utilisateur soit la meilleure possible.

Comme vous avez pu le voir sur nos réseaux sociaux et notre site, nous avons donné de nombreuses conférences et ateliers sur le sujet de l’UX Design ces derniers mois (lors de la Biennale de Saint-Etienne, dans le cadre des ateliers numériques Google ou encore au Digital Summ’r,…).

Aujourd’hui et dans cet article, nous vous proposons de revenir en détails sur cette méthodologie, sa définition, ses enjeux agrémentés de quelques exemples afin que vous puissiez comprendre ce qui se cache derrière ce terme et cette méthodologie d’UX Design.

1- Qu’est-ce que l’UX DESIGN ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet une clarification s’impose. 

Dans UX Design nous entendons, voyons d’abord le terme “UX” que nous pouvons traduire littéralement par “User eXperience”. Cette “User eXperience” est, en fait, l’expérience de l’utilisateur face à un produit, un service. Lorsqu’une personne utilise un produit et/ou un service celle-ci va éprouver, avoir une “expérience” qui sera bonne (dans l’idéal) ou mauvaise (dans le pire des cas). Ainsi, l’UX se traduit littéralement par la qualité de l’expérience vécue par l’utilisateur lors de l’utilisation de ce produit ou service. 

Alors pourquoi associe-t-on le mot design et expérience utilisateur ? Tout simplement car le terme design se traduit littéralement, dans notre cas, par “conception”. 

Assemblé ensemble (UX + Design) cela nous donne donc : 

Au final, l’UX Design c’est donc très simple, c’est avant tout créer, améliorer et optimiser une expérience utilisateur dans une situation donnée : achat d’un produit en ligne, visite d’un site, parcours en magasin, utilisation d’un produit… Dans une démarche d’UX Design, l’objectif est de se démarquer grâce à une expérience agréable, simple et intuitive afin de créer, idéalement, un affect et un lien avec l’utilisateur qui lui donnera envie de revenir vers nous ( = vers notre produit, notre service).

Aujourd’hui, l’UX revient en force car intervenant fortement dans notre société où la frontière entre digital et physique tend à disparaître et où les interactions avec les utilisateurs sont de plus en plus complexes, nombreuses et stratégiques afin de séduire un utilisateur (sur un site, une application, dans un magasin, via une newsletter, dans un magazine,…).

A) Ne pas confondre UX Design et UI Design !

Attention, car rapidement nous aurions envie d’assimiler UX Design à la partie graphique (maquettes, photos, contenus) d’un projet (qu’on appelle UI ou User Interface). Non, un joli produit, image, contenu, magasin, pris seul, ne peut pas apporter la solution adéquate à l’utilisateur car celui-ci ne prend pas en compte l’expérience utilisateur ainsi que ses besoins.

En ne prenant en compte que l’UI ( = graphisme) dans un projet, nous pouvons nous retrouver dans la situation suivante, où le besoin de l’utilisateur n’a pas été bien réfléchi et pensé en amont.

Néanmoins, cette étape de graphisme (UI), fait tout de même partie intégrante de l’UX et arrive en fin de process afin d’harmoniser l’ensemble des réflexions menées en amont.  L’UI design n’est en fait que le sommet visible d’une démarche bien plus complète. 

En fait l’UX peut être initié bien en amont d’un projet. Une démarche complète d’UX Design sert à déterminer les objectifs du projet, trier et structurer les contenus, prototyper, pour enfin faire la partie graphique/visuel (= UI Design) d’un futur projet, service. 

Nous pouvons résumer cette démarche d’UX Design par cette représentation de l’iceberg en 5 étapes :

A chacune des étapes (5) du projet, il faudra impliquer les différents acteurs d’un projet et différentes compétences (marketing, IT, business,…). La synergie permettra d’avoir des visions différentes et complémentaires sur le projet, tout en gardant en ligne de mire l’utilisateur et son expérience. C’est donc une démarche de co-création et co-production entre les services qui permettra d’obtenir la solution adéquate. 

2- Mise en pratique d’une démarche UX Design.

Maintenant que nous vous avons présenté la définition de l’UX Design,  nous vous proposons de parcourir les différentes étapes pour lesquelles l’UX design peut vous apporter certaines méthodologies et process très utiles. 

Nous garderons pour l’article le découpage de notre iceberg et ses 5 étapes, même si chaque projet est unique et donc peut avoir un process différent.

A) Etape n°1 : Mise en place et définition du projet  

Commençons donc par l’étape n°1 qui est la définition de ma stratégie et de mon projet.
Pour cette première étape, il faut commencer par bien s’entourer afin d’élargir le champ de vision du projet (ne pas avoir qu’un seul point de vue), se poser les bonnes question et être le plus efficace qu’il soit. 

En interne, l’idée est de créer une synergie de compétences complémentaires autour du porteur de projet (marketing, SI, communication, commercial,…) et de le compléter, éventuellement, grâce à des compétences extérieures nécessaires (agence web, agence spécialisée seo, sea, agence design,…).

Puis, il faut ensuite rechercher toutes les données qualitatives et quantitatives, informations en lien avec le projet que je peux avoir et qui me serviront. 

Ensuite, il faut déterminer les objectifs et la faisabilité de mon projet. Pour cela, je vais m’attarder sur client final et chercher à comprendre qui il est, quels sont ses besoins et ses contraintes.

L’objectif de cette première étape est d’établir des objectifs pour créer ensemble une solution (produit, service final) qui va répondre aux besoins de tout le monde !

B) Etape n°2 : Les recherches  

Maintenant que nous avons fait le tour des besoins et capté le maximum d’informations, nous allons pouvoir passer à l’étape 2. 

En gardant en ligne de mire le projet, on va chercher dans cette étape à déterminer les fonctionnalités souhaitées et dresser l’inventaire des contenus du futur projet. L’objectif est de savoir où nous devons aller et pourquoi ! 

Dans cette étape, il faut définir la liste des besoins, des fonctionnalités souhaitées et dresser l’inventaire des contenus. 

Afin de réaliser ceci, il est nécessaire de formaliser des documents qui ont 4 objectifs principaux : 

  • Identifier le moment où les objectifs seront atteints.
  • Donner une vision claire à l’ensemble des intervenants et collaborateurs de l’entreprise. 
  • Penser le projet à long terme et évolutif (car de nombreuses bonnes idées vont voir le jour au fil du projet).
  • Penser planning afin de répartir plus efficacement les responsabilités.

Pour cela et afin de lister les besoins et futures fonctionnalités du projet de nombreux supports et ateliers peuvent être menés avec par exemple l’utilisation : 

  • Des personas;
  • Des parcours utilisateurs;
  • Des cartes d’expérience;
  • Des cartes empathiques;
  • Des études de cas;
  • Des études de marché;
  • Des reports d’utilisabilité;
  • Des interviews et tests utilisateurs;
  • Une analyse compétitive.

A la fin de cette étape, l’objectif est d’avoir la liste des fonctionnalités et contenus de notre futur projet répondant aux besoins et attentes de nos utilisateurs. 

C) Etape n°3 : Définition de la structure et de l’architecture du projet

Cette étape n°3 sert à définir la structure du projet, le plan de l’interface ainsi que l’enchaînement des écrans. En somme et à la fin de cette étape, l’objectif est d’avoir l’arborescence du futur site, application,…       Afin de compléter le travail déjà effectué, d’autres ateliers peuvent être mis en place afin de créer de nouvelles idées. Par exemple l’atelier tri de carte me permet, par personne, de lister, trier et connaître l’ensemble des fonctionnalités et contenus qui sont le plus importants par personne. Les Mindmaps elles, permettent de représenter visuellement une arborescence et/ou un parcours utilisateur ce qui permet de clarifier et guider l’action.        A la fin de cette étape j’aurai donc tous les éléments nécessaires (définition de mon projet, des contenus, fonctionnalités, arborescence du projet) à la création d’un premier prototype, test !    

D) Etape n°4 : Prototyping = création des premiers tests

A cette étape, nous avons donc tous les éléments nécessaires à la réalisation des premiers tests concrets. Cette phase d’expérimentation est une phase de faisabilité et de prototypage. 

Cette phase permet de mesurer l’utilité,  l’attractivité et la faisabilité technique de notre concept défini. Pour cela, l’objectif est de générer une large gamme de possibilités afin de voir celle qui fonctionne le mieux, d’utiliser des outil collaboratifs pour faciliter la coopération des diverses équipes et de livrer des maquettes schématiques interactives afin de comprendre, tester et valider (ou non) l’arborescence et les parcours clients.

Durant cette phase, je teste plusieurs possibilités afin de voir la meilleure et celle qui provoquera la meilleure expérience utilisateur !  

E) Etape n°5 : Finalisation et animations graphiques    

Cette étape est la validation de l’ensemble des précédentes étapes ainsi que de la mise en place des “détails” qui feront toute la différence. L’objectif est de “sublimer” les étapes précédentes grâce à une “touche graphique” : c’est l’étape d’UI (enfin) ! 

Dans cette étape il faut donc :  

  • Créer ou adapter l’identité visuelle  : logos, couleurs, typographie, etc. 
  • Appliquer des principes d’ergonomie : sens de lecture, contraste des couleurs, respecter diverses normes d’accessibilité, etc. 
  • Designer les interactions : effets, survol, micro-animations, etc. 
  • Provoquer une émotion pour fidéliser l’utilisateur.        L’objectif premier de cette étape est de provoquer une émotion, d’apporter la “cerise sur le gâteau” afin de fidéliser le consommateur (= l’utilisateur final). Cette étape se retranscrit généralement avec des effets, des univers colorés, des raccourcis visuels,…   3- Au final l’UX Design c’est…   Mettre en place une démarche d’UX Design permet de :    
  • Accroître l’adhésion du public final au produit/service qui sera aux “goûts” de nos utilisateurs. 
  • Simplifier l’expérience et se concentrer sur les besoins de l’utilisateur (pas de superflus et fonctionnalités non attendues). 
  • Hiérarchiser les besoins. 
  • Chercher à se démarquer pour créer un affect et un lien.    Il faut voir que l’UX n’est pas une révolution en soit mais avant tout une prise de conscience basée sur une approche de co-création, humaine et basée sur les attentes des utilisateurs. Comme vous l’avez vu, une démarche d’UX Design est simple à mettre en place et peut prendre place pour n’importe quel type de projet et à n’importe quelle échelle. Dans tous les cas, l’UX design c’est avant tout un état d’esprit et la prise en compte des utilisateurs finaux.   N’oubliez jamais, il n’y a pas qu’une méthode, il y a la vôtre !    Dans tous les cas, WEBQAM peut vous accompagner en amont de votre projet, n’hésitez pas à nous contacter pour toute demande 🙂 

Partager cet article

Copié !

Un projet ? Une question  ?

On se connecte au satellite pour répondre à toutes vos questions !

Contactez-nous

À découvrir :

[LIVRE BLANC] Retour en force de la publicité digitale !
Rentrée : 5 conseils pour relancer son activité par le digital
Comment réussir son projet digital (première partie)

Articles supplémentaires

Découvrir
Copié !
10 astuces UX/UI avec une loupe et un crayon
10 astuces UX/UI
Découvrez les 10 astuces UX/UI afin de devenir un pro et téléchargez notre mini bible sur le sujet afin d'en savoir ...
13 juillet 2020 Lecture 3 minute Niveau Débutant
Copié !
Des écrans d'ordinateur avec des vidéos dessus
Motion
Donner de l'art au graphisme, voici comment le motion-design est défini. Découvrez plus concrètement en quoi cela ...
14 mai 2019 Lecture 3 minute Niveau Débutant