La 3D

La 3D

La 3D est la représentation d’objets sur un espace composé de 3 dimensions : hauteur (y), largeur (x), profondeur(z). Un…

La 3D est la représentation d’objets sur un espace composé de 3 dimensions : hauteur (y), largeur (x), profondeur(z). Un objet modélisé (sculpté) en 3 dimensions peut être paramétré dans le but de le mettre en scène et de lui donner un aspect visuel (on parle de rendu) le plus proche possible de ce que vous recherchez. Plus le travail de représentation sera poussé, plus l’image rendue sera stylisée ou réaliste.

POURQUOI UTILISE T-ON la 3D ?

– Parce qu’elle permet de pousser le détail, de créer des animations complexes, tout en gardant une constance de qualité de restitution de l’image. Cette technique permet également de simuler la réalité, de la manière la plus aboutie. Elle s’est démocratisée par le biais du cinéma et des productions audiovisuelles. – Egalement un outil de représentation et de dessin à part entière. La 3D permet de concrétiser le passage d’une conception 2D, de plan, vers une visualisation en volume. Ces objets peuvent ensuite être soumis à des manipulations, et à des simulations, pour reproduire des aspects physiques qui se rapprochent de la réalité – C’est un outil qui permet de finaliser le prototypage : Il existe des systèmes d’impressions 3D qui permettent de rendre réel et palpable un concept virtuel.   La puissance du parc machines et logiciels est aujourd’hui suffisante pour pouvoir l’intégrer. L’ergonomie d’usage est naturelle pour la génération Y (personne née à la fin des années 1970), qui a évolué et grandi avec elle, à travers les médias vidéoludiques. La 3D est immersive, et représente virtuellement notre univers. L’amélioration de l’ergonomie de navigation (conféré la Wii de Nintendo ou le Kinect de Microsoft) la rend accessible à toutes les générations.

LES FAMILLES 3D

   – La CAD La conception assistée par ordinateur (CAD), regroupe l’ensemble des outils permettant aux bureaux d’études de dessiner et finaliser leurs prototypes. La plupart de ces logiciels intègre aujourd’hui des modules de dessin ou de sortie vers des formats 3D de précision que l’on appelle également 3D surfacique ou nurbs. La différence entre la 3D polygonale (élaborée a partir de points, d’arêtes et de faces) et la 3D surfacique est techniquement à peu près la même qu’entre les images bitmap que traite photoshop et les images vectorielles que génèrent des logiciels comme illustrator.    – La 3d pré-calculée Il s’agit de l’imagerie à laquelle l’on est le plus confronté. On la retrouve sur des affiches, dans les publicités ou dans les films. Elle est réalisée à partir de logiciels spécialisés comme 3dsmax, blender, lightwave, maya… Chaque image 3D est calculée et rendue dans un format d’image. C’est une technique qui offre une très grande souplesse dans le réglage et la composition des plans. Cette technique à la différence de la 3D temps réel (qui comme son nom l’indique offre un rendu en direct d’une scène), implique un certains nombre d’effets gourmands en ressources machine. L’image à générer est ainsi plus ou moins longue à calculer (de quelques secondes à plusieurs heures). Les détails peuvent en revanche être beaucoup plus poussés que sur du temps réel.    – Le temps reel et ses applications web La 3D temps réel, est la 3D du jeu vidéo. Il s’agit d’éléments 3D qui interagissent directement à partir de commandes que l’on exécute avec le clavier ! La technologie flash qui est aujourd’hui installée sur 99% des postes, intégrera cette année un nouveau « moteur » capable d’afficher des milliers de polygones et donc des scènes complexes sur des pages web sans installer de modules particuliers sur la machine de l’utilisateur. Les sites Internet auront la possibilité de proposer des contenus vidéosludiques proches de ce que le consommateur trouve sur une console de jeu, ce qui promet de renforcer l’immersion de l’utilisateur dans l’univers des marques.

Mise en place

Parce qu’elle offre une certaine souplesse dans le rendu des scènes et le niveau d’animation qu’elle est capable de générer, la représentation 3D est omniprésente dans notre environnement. Sa démocratisation rendue possible par des logiciels open sources comme Blender contribue à accélérer le phénomène. Il faut garder en tête que le développement d’un projet 3D de qualité demande du temps. Si vous devez faire appel à ce genre de prestation, il est préférable de savoir, plus que pour tout autre projet, que ce genre de projets requiert une grande rigueur dans la validation des étapes préparatoires. Par exemple, une modification du storyboard peut entraîner de lourdes répercussions sur la production et faire enfler le budget de réalisation.   Les spécialistes de WEBQAM sont à votre écoute et vous feront bénéficier de leur expertise pour tous vos projets de conception d’animations 3D ou de modélisation d’objets 3D.

Partager cet article

Copié !

Sujets en connexion

3D (2) Motion design (2)

Un projet ? Une question  ?

On se connecte au satellite pour répondre à toutes vos questions !

Contactez-nous

À découvrir :

[LIVRE BLANC] Retour en force de la publicité digitale !
Rentrée : 5 conseils pour relancer son activité par le digital
Comment réussir son projet digital (première partie)

Articles supplémentaires

Découvrir
Copié !
10 astuces UX/UI avec une loupe et un crayon
10 astuces UX/UI
Découvrez les 10 astuces UX/UI afin de devenir un pro et téléchargez notre mini bible sur le sujet afin d'en savoir p...
13 juillet 2020 Lecture 3 minute Niveau Débutant